Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
fr en

NIK WEST 16 JUILLET - 23h45*

Scène Village
NIK WEST

L'oeil de Guitare en scène

Si, au détour d’une allée de festival, vous veniez à croiser une licorne violette, ne prenez pas peur, bien au contraire, rapprochez-vous, tendez l’oreille et plongez à corps perdu dans l’univers de l’une des rares funkahero en activité. Car Nik West, avec son look ô combien reconnaissable et hors norme avec sa crête violette et ses looks bariolés, est de ces bassistes - et chanteuses puisqu’elle cumule avec talent les deux postes ! - qui vous embarquent sans coup férir vers le pays du groove absolu, endroit étrange où votre corps prend son indépendance pour bouger comme bon lui semble. Il faut dire qu’il y a de quoi être renversé par le style unique de la jeune américaine, subjugué même, comme le furent Prince, Lenny Kravitz, Dave Stewart (Eurythmics), Steven Tyler (Aerosmith), Macy Gray ou encore George Clinton, par son toucher magique que vient sublimer une voix envoûtante.
 
* Horaires sous réserve de modifications  

TICKETS

BIOGRAPHIE

Si, au détour d’une allée de festival, vous veniez à croiser une licorne violette, ne prenez pas peur, bien au contraire, rapprochez-vous, tendez l’oreille et plongez à corps perdu dans l’univers de l’une des rares funkahero en activité. Car Nik West, avec son look ô combien reconnaissable et hors norme avec sa crête violette et ses looks bariolés, est de ces bassistes - et chanteuses puisqu’elle cumule avec talent les deux postes ! - qui vous embarquent sans coup férir vers le pays du groove absolu, endroit étrange où votre corps prend son indépendance pour bouger comme bon lui semble. Il faut dire qu’il y a de quoi être renversé par le style unique de la jeune américaine, subjugué même, comme le furent Prince, Lenny Kravitz, Dave Stewart (Eurythmics), Steven Tyler (Aerosmith), Macy Gray ou encore George Clinton, par son toucher magique que vient sublimer une voix envoûtante.
 
Héritière directe des plus grands bassistes funk de la planète, de Marcus Miller à Boosty Collins en passant par Larry Graham (Sly and the Family Stone), Nik West détonne par sa capacité à tenir la scène, tour à tour musicienne, chanteuse, danseuse, avec une énergie hors du commun et un incroyable sens du rythme qui claque et transforme n’importe quel morceau, du plus sage au plus flamboyant, en imparable machine à danser.
Qu’elle se produise sur scène ou enregistre des albums décoiffants, qu’elle étonne et multiplie les vues sur les plate-formes de streaming vidéo avec ses reprises, boostées à d’énergie purement rock, de Michael Jackson ou David Bowie en passant par une dantesque “Back in black” d’AC/DC, le résultat est toujours le même, elle émerveille et secoue nos certitudes, nous ensorcelle tout en s’affranchissant des frontières habituelles du monde musical.
En nous invitant à croquer dans le fruit interdit de sa funk RnB, Nik West nous propose un voyage comme il en existe peu, sans contraintes ni barrières, aussi atypique que cette artiste l’est, loin des conventions - elle qui est l’une des rares bassistes leader d’un groupe - mais d’une redoutable efficacité, à l’image de ce que pouvait produire son mentor Prince.
 
Alors, au détour d’une allée de Guitare en Scène, au fin fond d’une nuit étoilée propice aux onirismes mélodiques, peut-être croiserez-vous cette fameuse licorne violette et, avec elle, plongerez-vous au cœur de la funk la plus pure et la plus débridée. N’ayez pas peur, cette super héroïne funky ne vous veut que du bien !
NIK WESTNIK WESTNIK WESTNIK WESTNIK WESTNIK WESTNIK WESTNIK WESTNIK WEST
Ne manquez rien ! Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir, en primeur, les infos du festival !